Ensemble Le banquet du Roy - la vitalité des musiques anciennes
Le Banquet du Roy

Le Banquet du Roy est un ensemble à géométrie variable réuni autour du violiste Olivier Gladhofer. Depuis sa création en 2012, l’ensemble se spécialise et concentre ses recherches sur les musiques des cours seigneuriales du 15ème au 17ème siècle. Le Banquet du Roy a pour ambition d’inviter tous les publics à goûter aux trésors musicaux de la Renaissance et du début de l’époque baroque. Pour cela, ces artistes croisent musique, poésie, comédie, danse avec l’Histoire, et offrent des créations vivantes et originales.

L’ensemble collabore activement auprès de sites historiques (Blois, Amboise, Chambord, Clos Lucé, etc…), et développe un concept d’actions culturelles, pour tout public, en lien direct avec l’histoire des lieux. Les musiciens interviennent lors de projets pédagogiques sur des thèmes variés et pluridisciplinaires auprès d’établissements scolaires, des monuments nationaux ou d’associations culturelles.

Le Banquet du Roy se produit régulièrement en concert dans divers festivals sur le plan national et international. Il a également apporté sa contribution au tournage du documentaire-fiction « Chambord, le roi et l’architecte » pour la chaîne de télévision ARTE.

En 2018, Le Banquet du Roy a reçu la labellisation « Année Européenne du Patrimoine Culturel » par la DRAC Centre-Val de Loire - Ministère de la Culture, en reconnaissance de la qualité de ses actions en faveur de la valorisation du patrimoine. Pour la saison 2019, l’ensemble est missionné par le Conseil Départemental du Loir-et-Cher et sa programmation est labélisée par la Conseil Régional du Centre-Val de Loire pour les commémorations des « 500 ans de la Renaissance ».

Les 3 axes du projet artistique
Les 3 axes du projet artistique
Restituer la vitalité des musiques anciennes

Le Banquet du Roy propose des créations dont le coeur est animé par la vitalité et l’énergie de musiques d’un autre temps.

Nourries de solides références historiques et musicologiques, ces productions originales, servies par une équipe de musiciens passionnés, invitent le public d’aujourd’hui à percevoir l’état d’esprit et la finesse d’une époque.

Grâce à des configurations musicales variées et à une profusion d’instruments anciens, Le Banquet du Roy ressuscite une multitude d’esthétiques, tantôt nobles et graves, tantôt joyeuses et légères, pour retrouver des sons et des rythmes qui peuvent dialoguer avec ceux de notre époque.

Transmettre et partager une expérience culturelle vivante

Le Banquet du Roy a l’ambition de rendre ces musiques souvent méconnues accessibles à tous.

Ainsi, il propose une forme originale de concert-théâtralisé : l’interaction avec le public est au coeur de son processus de création.

Par ces expériences musicales replacées dans leur contexte historique, les artistes offrent des moments d’évasion laissant une grande place à l’imagination et à l’émotion.

Le Banquet du Roy traverse le temps pour offrir des moments de partage pour tous les publics, particulièrement auprès des plus jeunes pour contribuer au développement de leur sensibilité artistique et de leur capital culturel.

Promouvoir le patrimoine

Le Banquet du Roy souhaite mettre en lien ces musiques extraordinaires avec le patrimoine architectural qui les a vu naître.

Ainsi, il réinvestit des lieux historiques pour inviter l’auditoire à se réapproprier ces richesses artistiques. Mêlant musique, histoire et architecture, le Banquet du Roy contribue activement à rendre ce patrimoine vivant, en créant des ponts entre présent, passé et avenir.

Les artistes
Les artistes
Olivier Gladhofer
Olivier Gladhofer, directeur artistique

Dès l’âge de 14 ans, il commence à se produire en concert au sein de l'ensemble Laostic dirigé par François Tainturier, avec lequel il donne de nombreuses prestations durant plus d’une quinzaine d’années dans des lieux et festivals prestigieux (Dijon, Vézelay, Fontenay, Pontigny, Beaune, Cordes-sur-ciel, Conques, Troyes, etc…). Il étudie avec cette formation la flûte à bec, divers instruments anciens et le chant en abordant les musiques du Moyen-âge au Baroque. Par la suite, il intègre la classe de viole de gambe de Maéva Bouachrine au CNR d'Annecy et participe à des projets avec l'ADIA (Association pour le Développement de Instruments Anciens), l'ensemble baroque de la Chapelle Ducale, le chœur de Grenoble et La Salamandre, un ensemble composé d’élèves du Conservatoire Supérieur - CNR de Paris. Il se perfectionne ensuite aux jeux de la viole Renaissance auprès de Lucas Peres et des anches anciens avec Michèle Vandenbroucque et Elsa Franck. Son désir de partager ses passions pour les musiques anciennes, l’histoire et le patrimoine le pousse à fonder l’ensemble Le Banquet du Roy en réunissant une équipe artistique sensible à défendre l’accès à la culture pour tous.

Yannick Lebossé
Yannick Lebossé

Guitariste de formation, il se tourne vers le chant lors de ses études de musicologie. Titulaire d’un DEM de chant Renaissance au Conservatoire de Musique Ancienne de Tours, il se forme à la guiterne auprès de Pascale Boquet. Toujours soucieux d'affiner ses connaissances sur l'interprétation des musiques de la Renaissance et baroque, il suit régulièrement les masterclasses de grands chanteurs. Il intervient aujourd’hui en tant que professeur de chant au Conservatoire d’Art Dramatique de Tours et de Blois. Également comédien il est spécialisé dans la déclamation ancienne des textes et des poésies d'époque.

Site Internet

Adrien Reboisson
Adrien Reboisson

Musicien au parcours atypique, c’est au cours de ses études d’ingénieur qu’Adrien découvre la musique et la danse ancienne, pour lesquels il se passionne et décide de s’engager. Il étudie la flûte à bec avec Denis-Raisin Dadre au Conservatoire de Tours, les hautbois et les bassons Renaissance avec Jérémie Papasergio, Michèle Vandenbroucque, Ian Harrison, le hautbois baroque avec Elsa Frank au CRR de Caen et le rapport musique/danse avec Carine Moretton et Robin Joly. Il anime de nombreux bals en tant que maître à danser et se produit avec divers ensembles de musique ancienne (Ensemble Doulce Mémoire, Into the Winds, Compagnie Outre Mesure, Ensemble Correspondances, Les Coccigrues, Ensemble Consonance...)

Site Internet

Emmanuel Vigneron
Emmanuel Vigneron

Après une médaille d’or de basson obtenue au Conservatoire National de Région de Douai et une licence d’histoire à l’université Lille III, Emmanuel Vigneron choisit de se consacrer aux différents bassons anciens depuis la Renaissance jusqu’à la période classique. Il étudie le basson baroque au CNR de Paris, et se perfectionne à la douçaine auprès de Jean Tubéry. Il a participé à de nombreux enregistrements et s’est produit dans le monde entier (Europe, Etats-Unis, Amérique du Sud, Shanghai, Tokyo, Istanbul) au sein de différents ensembles de musique ancienne (Les Arts Florissants, Le Concert d’Astrée, Les Folies Françoises, les Musiciens du Louvre, les Talents Lyriques, la Simphonie du Marais...).

Anabelle Guibeaud
Anabelle Guibeaud

Passionnée par les répertoires anciens et sensible aux timbres hauts en couleurs, Anabelle pratique les flûtes à bec et les hautbois renaissance et baroque. Après des études de flûte à bec au Conservatoire de Poitiers (prof. Claire Michon) et à la Musikhochschule de Leipzig (prof. Antje Hensel), Anabelle apprend à jouer les instruments à vent à anches doubles de la renaissance : chalemies, bombardes, douçaines (prof. Jérémie Papasergio, prof. Denis Raisin Dadre, CRR de Tours). La pratique de ces instruments associée à sa formation musicale antérieure la porteront tout naturellement vers l’apprentissage du hautbois baroque (prof. Elsa Frank, CRR de Caen). Curieuse d’apprendre et de partager la musique avec d’autres, Anabelle participe à de nombreux stages et masterclass, ainsi qu’à différents projets de concerts et d’enregistrements tant renaissance que baroque. Elle enseigne parallèlement les flûtes à bec et les hautbois anciens au CRR de Limoges et occasionnellement au CRR de Tours.

Gaelle Durand
Gaelle Durand

Elle commence l'étude du violon à l'âge de 5 ans au conservatoire et découvre la musique ancienne auprès de Charles Limouse (flûte baroque, direction d'orchestre). Parallèlement à des études littéraires (master de lettres modernes) elle développe une pratique professionnelle du violon dans plusieurs orchestres et de la vièle à archet dans plusieurs ensembles de musique ancienne. Elle approfondit ses connaissances en musique médiévale et Renaissance à l'Université de Paris-Sorbonne, où elle étudie, entre autres, le chant auprès de Katarina Livljanic (Dialogos) et l'accompagnement à la vièle à archet auprès de Benjamin Bagby (Sequentia), et obtient un master de musicologie en 2014. Elle se perfectionne via divers stages et master class, notamment auprès de Vivabiancaluna Biffi (Alla Francesca) pour la vièle à archet. Son intérêt croissant pour la musique ancienne jalonné de rencontres de musiciens et de luthiers passionnés la porte à découvrir la lira da braccio. Gaelle est également professeure intervenante en musique médiévale au Conservatoire Arthur Honegger du Havre.

Maxime Fiorani
Maxime Fiorani

Après avoir pratiqué la danse classique, il se lance dans l’étude de la batterie en autodidacte et est engagé rapidement dans des groupes de variétés, de rock et de chansonniers qu’il accompagne en tournée pendant une dizaine d’années. En 1988 il découvre l’univers du cirque et collabore en tant que percussionniste aux spectacles du cirque « Le Grand Céleste ». En 1998 il rencontre Julien Skowron (Les Ménestriers) qui l’initie aux musiques médiévales et renaissances au conservatoire de Gennevilliers et intègre l’ensemble La Maurache. Depuis il continue d’évoluer dans ce riche et passionnant répertoire avec de multiples ensembles (Les Hautbois d’Henri IV, l’Escarboucle, Joër, La Carité de Guingamor, InAlto, l’Instrumentarium de Chartres...)

Eleanor Lewis-Cloué
Eleanor Lewis-Cloué

Née en Australie, Eleanor Lewis-Cloué étudie le violoncelle au Sydney Conservatorium et à l’University of Sydney. Elle obtient un Bachelor of Music (1st Class Honours) ainsi qu’un Master of Music (Distinction). Avant de quitter son pays natal, Eleanor s’est produite avec plusieurs ensembles renommés, dont Coruscations (ensemble de musique contemporaine), The Renaissance Players, the Sydney Chamber Orchestra ainsi que le Tasmanian Symphony Orchestra et le Tasmanian Symphony Chamber Players. Attirée par la musique ancienne, elle se perfectionne à la viole de gambe au CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Muller, sortant en 2005 avec un premier prix. En parallèle, elle poursuit ses études de violoncelle baroque avec Marion Middenway. En France, Eleanor Lewis-Cloué s’est produite avec diverses ensembles, tels que Diabolus in Musica, Doulce Mémoire, l’Ensemble Céladon, le Festin d’Alexandre… Eleanor enseigne la viole de gambe et le violoncelle baroque au Conservatoire à Rayonnement Régional d'Angers.

Axelle Bernage
Axelle Bernage

Après des études de violon et d'histoire de l'art, elle débute le chant au conservatoire de Grenoble. Très vite, elle découvre la musique ancienne grâce à Nicolas Strosser et Arnaud Pumir. En 1999 elle intègre le CNSMD de Lyon où elle rejoint la classe de Marie-Claude Vallin au département de musiques anciennes. Diplômée en 2003 avec les félicitations du jury, elle est amenée rapidement à se produire avec de nombreux ensembles de renommée, tels que les Sacqueboutiers de Toulouse, Doulce Mémoire, Akademia, Jacques Moderne, le Parlement de Musique, Clément Janequin, Diabolus in Musica, Inalto, la Grande Chapelle, Le Parnasse Français,... Depuis 15 ans elle est par ailleurs membre régulier de Huelgas Ensemble, applaudi et reconnu par la critique musicale comme l'un des plus prestigieux ensembles de musique ancienne.

Gertrudis Vergara-Véliz
Gertrudis Vergara-Véliz

Née à Cuba, elle réalise des études de piano, de direction de chœur, de direction d’orchestre et chant à l’École Nationale de Musique, puis à l’Institut Supérieur d’Art de La Havane. Elle est la cofondatrice des deux premiers ensembles de musique ancienne à Cuba : Ars Longa et El Gremio. Membre du Chœur National de Cuba et du chœur de Chambre Entrevoces, elle participe à des enregistrements ainsi qu’à des tournées en Amérique Latine et en Europe, et remporte plusieurs prix dans des concours internationaux de chant choral (Allemagne, Belgique). En France, elle réalise des études de Chant Baroque au CRR de Metz, dans la classe de Monique Zanetti, puis elle obtient un DEM en Chant Renaissance au CRR de Tours, dans la classe de Véronique Bourin. Elle collabore avec le chœur Exaudi, le chœur Mélanges, la Camerata Saint-Louis, l’ensemble Clara Luces et Artemysia et fonde en 2016 l’ensemble La Algarabía. Après une licence en Musique et Musicologie et un master au CESR de Tours, son intérêt pour la pédagogie musicale et son travail comme médiatrice culturelle auprès des publics scolaires l’on motivé à poursuivre une formation du DUMI (Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant).

Benoît Tainturier
Benoît Tainturier

Né en 1977, Benoît Tainturier, après des études de trompette au conservatoire de Dijon, une maitrise de musicologie à l’université de Bourgogne, un premier prix de flûte à bec et de musique de chambre au conservatoire de Chalon sur Saône, se retourne naturellement vers le cornet à bouquin. Il étudie à Paris auprès de Jean Tubéry, où il obtient un diplôme supérieur de musique ancienne. Titulaire du diplôme d’Etat de musique ancienne, il enseigne au Conservatoire de Dijon et joue régulièrement en France et à l'étranger avec des ensembles tels que Artaserse, La Tempête, Le Galilei Consort, Concerto Italiano, Le Concert Spirituel, l’ensemble Correspondances, Les Nouveaux Caractères, Oltremontano, Capilla Flamenca B'Rock, Les Paladins, l'Ensemble Mathéus, la Maîtrise de la Cathédrale de Paris, Il Ballo, le Marini consort, l'Ensemble Inégal, le Nederlands Kamerkoor, le Neue Düsseldorfer Hofmusik...